Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

Les dessous du graphisme #4 – Fukuda c’est fou !

Les dessous du graphisme – Un décryptage des graphismes d’hier et d’aujourd’hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. – par La Branche –

Les dessous du graphisme - Un décryptage des graphismes d'hier et d'aujourd'hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. - par La Branche
affiche FukudaAnimation
  1. Un japonais à Quimper
    Les teintes dominantes (rouge et blanc) sont celles du drapeau japonais.
    L’affiche est sobre, mystérieuse, rien n’est laissé au hasard, l’ensemble est maîtrisé.
    Le rouge et le personnage matérialisent un espace, les blancs une « fenêtre 1 », une page blanche.
  2. Une affiche dans l’affiche
    C’est une mise en abîme, l’image peut se répéter à l’infini.
    On pense à une illusion d’optique.
    Les espaces en deux et trois dimensions sont confrontés, questionnent notre perception des images. C’est une caractéristique du travail de Fukuda.
  3. Le graphiste, une personne comme les autres !
    Cette affiche parle du métier de graphiste.
    D’abord, le personnage observe. Il est simple spectateur du monde qui l’entoure.
  4. « Je suis une affiche 2 »
    Le second personnage, réplique du premier, est l’objet de l’affiche, son corps est happé dans l’image. Il est l’image.
    C’est aussi un autoportrait, l’observateur devient alors auteur.
  5. un ouvrier des temps modernes
    Enfin, L’affiche est vide à nouveau et le personnage passe derrière. Fukuda s’est semble-il dilué dans son travail, sa commande.
    Le graphiste regarde, puis agit et passe à autre chose. Mais il a toujours une avance sur lui-même.
    L’affiche parle aussi du renouvellement perpétuel que le graphiste doit accomplir dans son travail.

Passez sur les images avec la souris pour faire apparaître le texte

L’affiche de Shigeo Fukuda, pour son exposition « Fukuda c’est fou » 1992.

C'est jano-net !. Luba - Une image en cache toujours une autre ! Anne

Notes

  • 1/ fenêtre, On considère la peinture de la Renaissance comme une « fenêtre ouverte sur le monde ». Aujourd’hui, c’est l’affiche qui est cette fenêtre, le reflet de notre société.
  • 2/ « La Trahison des images », le fameux « Ceci n’est pas une pipe » de René Magritte, interroge l’action du peintre sur l’image, comme ici.

2 Comments

  1. Les dessous du graphisme #4 – Fukuda c'es...
    11 avril 2014

    […] Les dessous du graphisme – Un décryptage des graphismes d'hier et d'aujourd'hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. – par La Branche – …  […]

  2. Les dessous du graphisme #4 – Fukuda c&rs...
    7 mai 2014

    […] Les dessous du graphisme – Un décryptage des graphismes d'hier et d'aujourd'hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. – par La Branche – …  […]