Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

The Happy Show, Une expo qui vous veut du bien !

Quoi de mieux pour commencer l’année qu’une exposition consacrée au bonheur ?
Si nous ne devions faire qu’un seul souhait pour cette nouvelle année, ne serait-ce pas simplement d’être heureux ?
The Happy Show est une exposition conçue par le graphiste Stefan Sagmeister, dans laquelle il partage son expérience de sa propre quête du bien-être au quotidien, que ce soit dans son travail ou dans sa vie personnelle. Il présente ainsi à la fois des extraits de ses travaux, conférences, expériences, et des statistiques extraites de ses recherches.

ES-IMG1

En ces temps rudes et pluvieux, venez prendre un brin de pensées positives !

« Cette exposition ne vous rendra pas plus heureux… » mais elle vous donnera des pistes pour tenter de l’être un peu plus. Quand même. Ambiance musicale apaisante, projections vidéos au rythme ralenti, explications manuscrites sur les murs… Stefan Sagmeister nous plonge dans un climat de tranquillité, d’apaisement mais aussi de confiance. Le parcours débute par une suite de maximes, d’idées fixes tirées de ses expériences qui lui servent de ligne de conduite pour être mieux au quotidien. « Maintenant, c’est mieux », « Tant que je ne demande pas, je reçois rien », « Râler ne fait jamais avancer les problèmes »… Complétées d’une anecdote, ou d’un constat plus général, ces pensées sont le moteur de l’exposition. Sagmeister installe une vraie proximité avec le spectateur en livrant de sa main, avec une grande sincérité, sa « recette » du mieux-être.

ES-IMG2

Et vous, où en êtes vous dans votre quête ?

Tout au long de l’exposition, le spectateur est mobilisé et est amené à démarrer sa propre quête du bonheur : dès l’entrée, il est invité à tirer une carte dans une machine qui lui donnera une mission à accomplir. « Riez comme un fou », « Pensez à quelqu’un à qui vous devez des excuses et envoyez-lui un message »… Le spectateur est actif à travers plusieurs expériences dans l’exposition : pédaler, manger, dessiner mais aussi offrir, recevoir… Sagmeister nous montre que le bonheur s’entretient au quotidien. L’exposition devient presque un atelier où chacun participe à sa manière, à son rythme, en suivant ses inspirations pour à la fois découvrir et enrichir l’exposition.

Une invitation dans son univers

Visuellement, on est comme plongés dans le journal de Sagmeister, où les murs sont les pages de son cahier. On navigue au fil des pages, au milieu de son écriture, de ses notes et de ses recherches schématisées. La fameuse fresque sur fond jaune est réalisée à échelle humaine et accentue encore notre sentiment de faire partie de l’expo et de son contenu. Quel que soit le point de vue, le spectateur est au centre de l’exposition, soit parcequ’il en est le sujet, soit parcequ’il est mobilisé. Au final, n’est-ce pas preque un hommage à l’être humain ?

ES-IMG3

Dans cette exposition, Sagmeister nous livre ainsi l’occasion de se rencentrer sur soi-même, de penser à soi. C’est avec une grande générosité qu’il nous offre son expérience. Et même si l’enjeu n’est pas de faire une séance de psychologie générale, on sort de la Gaîté Lyrique apaisé et… plutôt heureux.

Aurélie Longobardi