Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

Retour d’XP – Paris Web 2013 jour 2

ADAPTIVE IMAGES FOR RESPONSIVE WEB DESIGN

9h10 – Grand auditorium / Christopher Schmitt

  • Performance de l’orateur : 3/5
  • Taux de Lolz par slide : 1/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 3/5
  • Slides

On aurait pu penser que 50 minutes était un laps de temps trop long pour ce genre de conférence, et pourtant. La mise en place d’image responsive, c’est la problématique de « la bonne image au bon moment », et ça n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Viewport, densité des pixels, vitesse de connexion… Autant de critères à prendre en compte pour améliorer la qualité de l’expérience utilisateur. Durant sa conférence, Christopher Schmitt a mentionné un certain nombre de ressources utiles :

Général

Solutions javascript

Solutions SVG

Solutions «font-based»

« Clown car technique »

– La conférence en une phrase :

« Don’t blame the player (i.e. user) »

L’INTÉGRATION, CE MONDE DU «ÇA DÉPEND»

10h15 – Grand auditorium / Nicolas Hoffmann

  • Performance de l’orateur : 4,5/5
  • Taux de Lolz par slide : 4,5/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 5/5
  • Slides

S’il y a une conférence à montrer aux personnes qui ne sont pas sensibilisées à l’intégration web, c’est bien celle-là. Elle participe au fil rouge que l’on a retrouvé cette année dans plusieurs conférences et que l’on pourrait résumer ainsi : l’intégration n’est pas une science exacte. Morceaux choisis :

  • la réponse que vous donnera toujours un intégrateur : ça dépend
  • la situation fréquente : impossibilité de répondre parfaitement à des contraintes
  • le contexte général de l’intégration : nous sommes le cul entre deux chaises
  • la seule vérité universelle : il n’y a pas de méthode infaillible

A retenir

  • l’intégrateur est la colonne vertébrale du projet
  • il échange avec tous les intervenants
  • il doit donc être le maillon le plus souple
  • l’intégration se rapproche beaucoup de la météorologie

– La conférence en une phrase :

« Il n’y a pas UNE vérité en intégration »

BOUCLES DE RÉTROACTIONS
ou comment personnaliser vos applications

10h30 – Grand auditorium / Florian le Goff

Le sujet était intéressant et la problématique bien amenée, mais pendant 15 minutes j’ai plus eu l’impression de subir un démarchage commercial que d’assister à une conférence. Le format rapide n’était pas non plus à l’avantage de l’orateur.

PENSER L’EXPÉRIENCE UTILISATEUR MOBILE

11h05 – Petit auditorium / Amélie Boucher

  • Performance de l’orateur : 5/5
  • Taux de Lolz par slide : 3/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 5/5
  • Slides

Pour moi la conférence la plus réussie et la plus utile de cette édition. Peut-être la plus pro, également. À tel point qu’on se demande pourquoi elle a eu lieu dans le petit auditorium, laissant un nombre incalculable de fans et de curieux à l’extérieur, frustrés. Je tire tout de même mon chapeau à celui ou à celle qui a eu la bonne idée d’inscrire Amélie à l’informelle suivant sa conférence, permettant ainsi de continuer l’échange.

Contexte général

  • l’usager fait des concessions énormes dans le mobile (temps de chargement, etc)
  • il faut travailler graphiquement sur ces moments dégradés de l’expérience
  • paradoxe de la mobilité : on est au même niveau qu’en l’an 2000 (splash screen)
  • 90% du temps passé sur mobile : de l’attente, devant des écrans vide de sens
  • il faut garder à l’esprit que les usagers mobiles sont très volatiles
  • le designer doit travailler sur le temps d’attente perçu (le temps d’attente réel reste le même, mais il est mieux vécu)
  • la perception de l’attente change avec le contexte

Quelques recommandations

  • donner l’impression que l’on avance même s’il on attend (squelette d’écran)
  • permettre d’utiliser des fonctions avant le chargement complet du contenu
  • parier que tout fonctionnera (montrer à l’utilisateur que l’action a été prise en compte, même si ça n’est techniquement pas encore le cas)
  • donner du sens aux messages et aux loaders
  • éviter l’attente
  • diriger l’attention de l’utilisateur sur ce qui est intéressant

– La conférence en une phrase :

« Une attente occupée paraît moins longue qu’une attente inoccupée »

HTML/CSS – BOUSCULEZ VOS HABITUDES !

14h00 – Petit auditorium / Raphaël Goetter

  • Performance de l’orateur : 5/5
  • Taux de Lolz par slide : 4/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 4/5
  • Slides

Une autre conférence très réussie, traitant des bonnes et surtout des mauvaises habitudes en intégration. Une auto critique du métier très édifiante, et quelques recommandations logiques et intéressantes.

Démystification

  • Les sélecteurs CSS avancés fonctionnent à partir d’IE7
  • Sortir du réflexe des préfixes, qui ne sont pas nécessaires tout le temps

Quelques ressources et liens utiles

– La conférence en une phrase :

« Tu ne <frame>ras point »

MULTIMODALITÉ & INTERFACES
le design est une question d’humains, pas de machine

15h05 – Salon d’honneur / Geoffrey Dorne

  • Performance de l’orateur : 4/5
  • Taux de Lolz par slide : 2/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 2/5
  • Slides

Un orateur réputé et un titre alléchant m’avait amené à faire une croix sur la conférence « Designing with sensors : creating adaptive experiences ». Pourtant bien exécutée, cette conférence n’a pas vraiment été à la hauteur de mes espérances.

Quelques idées

  • le design : différentes façon d’interagir avec une expérience
  • appréciation différente des expériences suivant l’époque
  • le contexte social est primordial dans le design
  • « Avoir une minitieuse vision globale »
  • adopter le prototypage rapide (« Try fast, fail fast »)
  • quand l’on conçoit un produit, il faut systématiquement penser multi-modal

Quelques liens

– La conférence en une phrase :

« Je déteste cette manière de se parler sans se voir » (discussion en 1900, au sujet du téléphone).

LE PARADOXE DU CHOIX

16h30 – Grand auditorium / Anne Lacan

  • Performance de l’orateur : 4/5
  • Taux de Lolz par slide : 4/5
  • Utilité lors du retour au boulot : 1/5
  • Slides

Première conférence réussie pour Anne Lacan qui a su faire réagir l’audience (positivement et négativement) avec un sujet mêlant web et psychologie.

Constats

  • on a de plus en plus de choix, et donc de plus en plus de mal à choisir
  • paralysie : Quand il y a trop de choix, il peut arriver qu’on ne fasse pas de choix du tout
  • insatisfaction : on veut toujours le meilleur, si on ne l’a pas, on regrette
  • culpabilité : on s’en veut de ne pas avoir fait le meilleur choix

Comment y remédier – la vision e-commerce

  • choisir ses objectifs (avec l’utilisation de filtres sur les listes)
  • évaluer l’importance des objectifs : prix, livraison, etc
  • montrer à l’utilisateur ce qu’il recherche
  • lister les options : whishlist
  • éviter les produits similaires car l’utilisateur va regretter
  • soigner le processus d’achat
  • capitaliser sur l’expérience : récupérer les avis, ne pas s’arrêter à la commande

LIGHTNING TALKS

Les lightning talks c’est cool, c’est court, et ça vaut le coup. Et puisqu’une vidéo parlera mieux que n’importe quel compte-rendu :

Emilien Pierru