Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

L’Affiche du film « Jobs »

Les dessous du graphisme – Un décryptage des graphismes d’hier et d’aujourd’hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. – par La Branche –

Les dessous du graphisme - Un décryptage des graphismes d'hier et d'aujourd'hui, des meilleurs comme des pires, pour mieux comprendre les codes graphiques et leurs utilisations. - par La Branche
Affiche JobsAnimation
  1. Une empreinte du style psychédélique américain 1.
    On reconnait les affiches du mouvement psychédélique des années 60.
    Jobs jeune, était hippie à San Francisco dans les années 1970.
  2. une affiche aux couleurs des jeunes années d’Apple.
    Les couleurs utilisées pour la solarisation reprennent chacune des couleurs arc-en-ciel d’une version précédente du logo Apple (1977, Rob Janoff).
  3. Un mélange de Pop-Art 2 et des premières images générées sur ordinateur.
    On recycle ici une icône populaire à la manière d’Andy Warhol avec ses «Marilyn» (1967). Plus tard, Warhol «peindra» Debbie Harry sur ordinateur Amiga (1985), les prémices de l’usage de l’outil informatique dans le graphisme. https://www.youtube.com/watch?v=3oqUd8utr14
  4. Une affiche résolument tournée vers le passé.
    On allie graphismes issus des années 60 jusqu’à 90, figeant l’image et le personnage dans le temps. Une indication sur le film qui sera axé sur les jeunes années de Jobs
    Le style étant aux antipodes de l’univers visuel de la marque actuellement.
  5. Ashton Kutcher, la réincarnation du géant.
    L’égo surdimensionné de Steve Jobs dépasse le cadre de l’image, renforçant le côté messianique du personnage.
    On utilise ici une typographie «universelle», l’Helvetica, qui peut rappeler une certaine élégance et une pureté dans les lignes des produits Apple.
    Le nom du réalisateur n’apparait pas, Jobs prenant toute la place. On voit tout de même le nom de l’acteur principal, Ashton Kutcher astucieusement accolé, mélangé même au nom de Jobs, pour appuyer la ressemblance frappante de l’acteur avec Jobs jeune.

Passez sur les images avec la souris pour faire apparaître le texte

L’Affiche du film Jobs – Un biopic sur Steve Jobs
de Joshua Michael Stern. Sortie : août 2013.

Une affiche pleine de sens mais somme toute assez laide. Luba - Au suivant ! Anne

Notes

  • 1/ Psychédélisme, San Francisco, milieu des années 60.
    Mouvement de contre-culture qui s’est exprimé notamment par le biais d’affiches de rock, interprétant les visions sous drogues hallucinogènes (couleurs saturées).
  • 2/ Le Pop Art, Royaume-Uni, années 50.
    Critique de la société de consommation à partir d’images du quotidien, la publicité notamment. Détournements.